Retour à l'accueil

Économie du territoire

Le Tourisme durable 

Eté comme hiver, le Massif du Puy Mary possède des arguments forts pour attirer et satisfaire les visiteurs : une nature riche et préservée, des paysages grandioses, une culture authentique et vivante, de nombreuses activités et des équipements de loisirs et de services. 

L’emblématique pyramide du Puy Mary et les charmants villages qui l'entoure lui confère une prestigieuse renommée, et les touristes ne s’y trompent pas ! Plus de 475 000 visiteurs de mai à octobre...
De nombreux prestataires (hébergeurs, restaurateurs...) implantés sur le Grand Site de France oeuvrent au quotidien dans le grand respect de leur environnement et la passion de ce décor naturel unique!
Cuisine à base de produits locaux, entretien écologique de leurs structures, restauration de l'habitat sur la base de solutions écologiques, l'harmonie avec la nature se veut toujours plus présente!

Le Massif du Puy Mary est un pays propice à la pratique de nombreuses activités de pleine nature, à la découverte d’une nature éclatante et d’un patrimoine exceptionnel. 

Pays vivant et authentique, les fêtes et manifestations sont nombreuses et variées, elles permettent aux visiteurs de rencontrer la population locale et de partager des moments d’échanges et de convivialité.

  

                                                                            

L'agriculture

L’agriculture est l'une des principales activités économiques du département qui n’a cessé d’évoluer au fil des ans. L’élevage traditionnel a longtemps prédominé, avant que la mécanisation n’engendre l’agrandissement des fermes, la diminution du nombre d’exploitations et l’abandon des burons d’altitude.

L’agrotourisme s’est récemment fortement développé permettant une diversification et apportant de nouvelles sources de revenus pour les agriculteurs. Ceci se manifeste par la mise en place de structures d’accueil variées sur le Massif : chambres d’hôtes, gîtes de séjour, campings à la ferme.

L’agriculture cantalienne s’est également adaptée aux nouvelles habitudes de consommation puisqu’on peut observer, dans le département, une forte augmentation des démarches qualité, telles que les AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et AOP (Appellation d'Origine Protégée), qui garantissent aux consommateurs la qualité du fromage et de la viande.

   ©Pierrick Robert

Différentes races de vaches sont représentées sur le Massif, la plus emblématique étant, sans aucun doute, la vache rouge Salers qui fait partie intégrante de l’histoire et des paysages du Massif Cantalien, et porte le nom de la célèbre cité médiévale cantalienne. D’autres races sont également présentes telles que l’Aubrac, la Monbéliarde ou l’Holstein.

  

La vache Salers arbore une robe acajour foncée, à poil long et frisé ainsi que de grandes et fines cornes en forme de lyre. Elle est surtout connue pour être très résistante, même dans des conditions rustiques.

 La forêt

En moyenne montagne, sur le volcan cantalien, la forêt est surtout limitée aux versants pentus, les lieux plats étant dédiés à l’agriculture. La surface des forêts est donc faible par rapport aux immenses espaces ouverts des plateaux et des crêtes, mais c’est d’autant plus un élément paysager majeur à protéger et à conserver. La forêt joue un rôle qui contribue à la protection des sols en évitant les ravinements.

Sur le Massif du Puy Mary, elle occupe une place importante (hêtraie de Mandailles, Bois Noirs du Fau, vaste sapinière de la forêt communale du Falgoux) tant sur le plan paysager, que touristique et économique. Localement, les plantations de résineux relativement récentes (forêt de Lavigerie) marquent le paysage : le vert sombre tranche avec le vert tendre des prairies ou des forêts de feuillus.
Le Bois Mary, dans la commune du Claux est une forêt sectionale : elle offre le droit d’affouage, c'est-à-dire que chaque sectionnaire (habitant du village) peut prélever une certaine quantité de bois par an pour ses besoins personnels.
Les forêts du Massif Cantalien renferment de grandes richesses biologiques en matière de faune et de flore et font l’objet de sentiers de découverte mis en place par la politique départementale des E.N.S. (Espaces Naturels Sensibles).

> Retour vers Le Grand Site du Puy Mary