Image Alt

Communes et vallées du Puy Mary

  /  Communes et vallées du Puy Mary
Communes et vallées du Puy Mary

Comme les branches d’une étoile que composent les sept vallées glaciaires qui rayonnent autour du Puy Mary, les vallées du massif sont en elles-mêmes une invitation à découvrir, à rencontrer, à échanger, à partager. Partez à la découverte des vallées glaciaires et des communes du Grand Site de France Puy Mary – Volcan du Cantal.

Vallée de l’Alagnon (commune de Laveissière)
Vallées de l’Aspre, de la Bertrande et de la Maronne (communes du Fau, de Saint-Paul-de-Salers, de Saint-Projet-de-Salers et de Salers)
Vallée de la Cère (communes de Saint-Jacques-des-Blats et de Thièzac)
Vallées de l’Impradine et de la Santoire (communes de Dienne et de Lavigerie)
Vallée de la Jordanne (communes de Lascelle, Mandailles-Saint-Julien, Saint Cirgues-de-Jordanne)
Vallée du Mars (communes du Falgoux, Saint-Vincent-de-Salers, Le Vaulmier)
Vallée de la Petite Rhue (communes de Cheylade et du Claux)

Aux confins de cet écrin de verdure, on compte aujourd’hui environ 2175 habitants sur le périmètre du Grand Site de France Puy Mary – Volcan du Cantal, soit environ 6 habitants au km². Quelques millions d’années après le tumulte de l’activité volcanique, c’est une montagne habitée qui s’est désormais construite. Des fonds de vallées aux plateaux d’altitude, des traces de ce passé minéral riche perdurent dans les paysages du quotidien.

L’habitat en montagne, témoin d’une activité agricole ancienne, se caractérise par une maison modeste qui présente néanmoins une qualité architecturale remarquable (murs en basaltes noirs, toit en lauze…). Cet habitat se compose généralement d’une pièce unique où se trouve une grande cheminée, appelée « cantou ».

La ferme bloc est également un bâtiment rural typique du Massif Cantalien. Sous un même toit sont regroupées l’habitation et les dépendances agricoles. Elle se caractérise par des murs épais et des toits pentus bien adaptés aux contraintes climatiques hivernales. C’est bien plus tard que l’amélioration du niveau de vie a engendré la construction de maisons à dépendances séparées. Ainsi, les granges et les étables ont été peu à peu séparées du lieu d’habitation et le nombre de pièces a augmenté dans le logis. La Maison de Site de Dienne, ancienne ferme-bloc traditionnelle, en est un parfait exemple d’un point de vue architectural.

Vallée de l’Alagnon

La vallée de l’Alagnon commence dans les Monts du Cantal et traverse 3 départements : le Cantal, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme sur 85km.
Le début de cette vallée dans le cirque glaciaire de Font d’Alagnon est caractérisé par une importante présence de la forêt.

Vue sur la vallée de l'Alagnon depuis le village de Laveissière
Vue sur la vallée de l'Alagnon depuis le village de Laveissière

Altitude : 894m-1813m
Habitants : 514 habitants
Superficie : 34,93 km²
Monts du Cantal : Bec de l’Aigle, Puy Bataillouse, Puy du Rocher, Puy de Seycheuse, Rocher de la Sagne du Porc, Téton de Vénus
Patrimoine :

  • Buron du Baguet : constuit au XVIIIᵉ siècle, c’est désormais un restaurant.
  • Buron de Belles-Aigues : contruit du XVIIIᵉ siècle, il a été transformé en musée.
  • Buron de Meije-Costes : construit au XVIIIᵉ, il a été transformé en refuge.
  • Château d’eau de la gare du Lioran : classé monument historique.
  • Eglise Saint-Louis : construction de 1820.
  • Gare du Lioran.
  • Manoir de Fraisse-Haut.
  • Maison de la Roche : habitat semi-troglodytique de 1850.
  • Moulins de Chambeuil.
  • Roche Percée.
  • Stèle du Lioran : qui rend hommage aux onze morts de l’ensemble de la bataille du Lioran.
  • Stèle de la Pierre-Taillade : qui rend hommage aux six maquisards tués lors de la bataille du Lioran.
  • Tunnels du Lioran : 3 tunnels : 2 routiers et un ferroviaire. Le tunnel routier du Lioran fût le premier tunnel routier de France, l’un des plus longs et haut du monde, construit en 1843, il a été en service jusqu’en 2007. Un second tunnel routier a été mis en service en 2007, afin de pallier aux risques de sécurité de l’ancien. Le tunnel ferroviaire est en service depuis 1868.

Site internet de la mairie

Village de Laveissière
Village de Laveissière
Vallées de l’Aspre, de la Bertrande et de la Maronne

Sur le flanc ouest du Puy Violent, les vallées de la Maronne, de l’Aspre et de la Bertrande ouvrent la route sur Salers, remarquable village médiéval classé « Plus beau village de France ».

Coucher de soleil sur la vallée de l'Aspre et le Puy Violent depuis Roche Taillade
Coucher de soleil sur la vallée de l'Aspre et le Puy Violent depuis Roche Taillade

Altitude : 793m-1520m
Habitants : 29 habitants
Superficie : 19,46 km²
Monts du Cantal : Puy Violent, Roc d’Hozières, Roc des ombres, Roche Taillade
Patrimoine :

  • Église Saint-Roch
  • Fontaine minérale de la Bastide
Hameau de la Peyre del cros au Fau
Hameau de la Peyre del cros au Fau

Altitude : 689m-1642m
Habitants : 105 habitants
Superficie : 36,57 km²
Monts du Cantal : Puy Violent, Roc des ombres
Patrimoine :

  • Buron du roc de Labro
  • Les Burons de Salers
  • Église Saint-Paul du XIIᵉ siècle, inscrite à l’inventaire des monuments historiques en 2003
  • Espace Naturel Sensible (ENS) de Récusset, disposant de deux sentiers d’interprétation
  • Le Cayre au lieu-dit le Couderc du XIVe au XVIIIᵉ siècle, maison domaniale du Couderc, inscrite au patrimoine national au titre de la Fondation du Patrimoine, label Patrimoine historique des vieilles maisons françaises

Site internet de la mairie

Buron du Roc de Labro à Saint-Paul-de-Salers
Buron du Roc de Labro à Saint-Paul-de-Salers

Altitude : 720m-1736m
Habitants : 138 habitants
Superficie : 36,32 km²
Monts du Cantal : Puy Chavaroche, Puy de Bassierou, Roche Taillade
Patrimoine : Église Saint-Roch du XVIIIᵉ siècle.

Site internet de la mairie

Village de Saint-Projet-de-Salers
Village de Saint-Projet-de-Salers

Altitude : 830m-1207m
Habitants : 328 habitants
Superficie : 4,85 km²
Patrimoine : 

Salers est classé plus beau village de France.

  • Beffroi de Salers.
  • Place Tyssandier-d’Escous, dédiée au rénovateur de la race salers.
  • Maison du Bailliage.
  • Maison du Commandeur de Mossier qui accueille le Musée de l’histoire de Salers.
  • Maison de la Ronade, dont les fondations datent du XIIIᵉ siècle.
  • Porte du Beffroi : vestige de l’ancien rempart médiéval.
  • Porte de la Martille : vestige de l’ancien rempart médiéval.

Site internet de la mairie

Vue de Salers
Vue de Salers
Vallée de la Cère

La Cère prend sa source vers 1 370 mètres d’altitude à l’ouest du col de Font de Cère. Les limites de cette vallée sont déterminées par la morphologie du cirque glaciaire à l’amont, des lignes de crête sur les versants et du verrou glaciaire du Pas de Cère.

Vallée de la Cère
Vallée de la Cère

Altitude : 800m-1855m
Habitants : 312 habitants
Superficie : 31,48 km²
Monts du Cantal : Harpon du diable, Plomb du Cantal, Puy Brunet, Puy de la Cède, Puy Griou, Puy Gros
Patrimoine :

  • Église paroissiale Saint-Jacques.
  • Niervèze : village avec des chaumières, un four à pain, un moulin.
  • Pas de Compain : chemin escarpé permettant de rejoindre l’ancien chemin faîtal joignant Carlat à Murat en passant par le Plomb du Cantal.
  • Via Arvernha : chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle contemporain.

Site de la mairie

Saint-Jacques-des-Blats
Saint-Jacques-des-Blats

Altitude : 673m-1565m
Habitants : 601 habitants
Superficie : 41,7 km²
Monts du Cantal : Corpou sauvage, l’Elancèze, Puy de la Poche
Patrimoine :

  • Chaos de Casteltinet : éboulements de gros volumes de brèches qui se sont produits lors de la disparition d’un glacier il y a 12 000 ans.
  • Chapelle de la Consolation.
  • Cascade de Faillitoux.
  • Cascade de Malbec.
  • Cascade le la Roucole.
  • ENS du Pas de Cère : site constitué d’un verrou glaciaire où la rivière s’écoule entre deux parois rocheuses de 30 à 40 mètres de hauteur.
  • Muret, ancienne châtellenie.
  • Niervèze : village avec des chaumières, un four à pain, un moulin.
  • Pas de Compain : chemin escarpé permettant de rejoindre l’ancien chemin faîtal joignant Carlat à Murat en passant par le Plomb du Cantal.

Site internet de la mairie

Thièzac
Thièzac
Vallées de l’Impradine et de la Santoire

Le village de Dienne apparaît très nettement comme étant la porte d’entrée des vallées de l’Impradine et de la Santoire dans le massif du Puy Mary (10 km de Murat et 12 km du Puy Mary).
En effet, si la vallée décrit géographiquement un large virage en aval de la commune, ce n’est qu’à la hauteur du village qu’elle se redresse pour mettre enfin le cap sur le Puy Mary. Lavigerie sera votre dernière étape avant de pénétrer sur le site classé des Monts du Cantal.

Vue aérienne du la vallée de la Santoire avec en fond le Puy de Seycheuse, le Puy de Peyre-Arse, le Puy Mary et le Puy de la Tourte
Vue sur la vallée de la Santoire

Altitude : 1015m-1561m
Habitants : 273 habitants
Superficie : 46,33 km²
Monts du Cantal : plateau du Limon
Patrimoine :

  • L’église Saint-Cirgues : église romane du XIIᵉ siècle. Elle est classée monument historique depuis 1944.
  • Le château de la Cheyrelle, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1994 puis classé en 2006.
  • La croix de Dienne est une croix de cimetière et date du XVIᵉ siècle, classée monument historique depuis 1983.
  • L’église Saint-Roch de Fortuniès est une église du XIVᵉ siècle, inscrite au titre des monuments historiques depuis 1993.
  • La Maison de Site installée dans une ancienne ferme-bloc.
  • Le moulin de Drils inscrit au titre des monuments historiques depuis 2003.
  • Le rocher de Laqueuille qui domine le bourg de Dienne. Sur ce site s’élevait jadis un temple dédié à la déesse romaine Diane.
  • Les Quiroux, sentier sur le plateau du Limon, menant de Dienne à Cheylade. Le sentier suit un chemin parsemé de 181 pierres de basalte dressées tous les vingt mètres pour éviter de se perdre par mauvais temps et dont l’origine remonterait au Moyen Âge ou bien aux Celtes.
Photo du village de Dienne dans le Cantal sur le Grand Site de France Puy Mary - Volcan du Cantal
Village de Dienne

Altitude : 1054m-1806m
Habitants : 107 habitants
Superficie : 24,25 km²
Monts du Cantal : Puy Bataillouse, Puy Mary, Puy de Peyre-Arse, Puy de Seycheuse, Téton de Vénus
Patrimoine : Buron du col de Cabre

Vue enneigée sur le col de cabre, le Puy de Seycheuse, le Téton de Vénus et le Puy de Peyre-Arse depuis le village de la Lavigerie
Vue enneigée sur le col de Cabre depuis Lavigerie
Vallée de la Jordanne

La Jordanne prend sa source entre le Peyre Arse et le Bataillouse sur les premières pentes sud-ouest du Col de Cabre, en direction opposée des vallées de l’Impradine et de la Santoire.
Entre Aurillac et Velzic, le fond de la vallée est parfaitement plat. Brusquement, à partir de Lascelle, le fond de la vallée se rétrécit : la vallée se referme entièrement pour adopter un profil montagnard en « V », avec des gorges, qu’elle conservera jusqu’au Puy Mary.
Longtemps cette vallée est restée isolée, la route franchissant la barrière montagneuse n’ayant été ouverte qu’en 1937 et ayant donné l’élan au tourisme.

Soleil couchant sur la vallée de la Jordanne depuis le Puy de Peyre-Arse, avec (de gauche à droite) Le Puy Griou, le Griounou, le Puy de l'Usclade, l'Elancèze, le Corpou Sauvage
Soleil couchant sur la vallée de la Jordanne depuis le Puy de Peyre-Arse

Altitude : 708m-1337m
Habitants : 299 habitants
Superficie : 19,1 km²
Patrimoine :

  • L’église Saint-Rémi du XIIᵉ siècle inscrite au monument historique en 1930.
  • Le lac des graves, il s’agit d’une ancienne gravière de 9 hectares mise en eau au début des années 2000, il présente une profondeur moyenne de 15 mètres, avec deux fosses à 25 mètres au milieu du lac.
Pêche sur le lac des graves à Lascelle avec en fond le Puy Mary
Pêche sur le lac des graves à Lascelle avec en fond le Puy Mary

Altitude : 837m-1780m
Habitants : 187 habitants
Gentilé : Mandailles : « Mandaîllards » Saint-Julien-de-Jordane « pèquà Lune »
Superficie : 35,37 km²
Monts du Cantal : Corpou Sauvage, l’Elancèze, Griounou, Puy Bataillouse, Puy Chavaroche, Puy Griou, Puy de Peyre-Arse, Puy Mary, Puy de l’Usclade
Patrimoine :

  • Barriade de Rudez : maisons accrochées à flanc de montagne pour ne pas empiéter sur les pâturages sont collées les unes aux autres pour mieux affronter l’hiver
  • Église Saint Laurent du XVᵉ siècle et reconstruite en totalité entre 1891 et 1893
  • Maison de Site de Mandailles-Saint-Julien dans l’ancien « château de Cheylus »
  • Métiers à ferrer à Larmandie
  • Source minérale à la Curadit, exploitée au début du XXI siècle (propriété privée)
  • Station Pleine Nature

Site internet de la mairie

Vue aérienne sur Mandailles-Saint-Julien dans la vallée de la Jordanne avec en fond le Puy Mary enneigé
Vue aérienne sur Mandailles-Saint-Julien dans la vallée de la Jordanne avec en fond le Puy Mary enneigé

Altitude : 733m-1520m
Habitants : 137 habitants
Superficie : 16,24 km²
Monts du Cantal : Puy de Bassierou
Patrimoine :

  • Église Saint-Cyr-et-Sainte-Juliette, du XIIᵉ siècle, inscrite à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1986.
  • Gorges de la Jordanne
Canyoning dans les gorges de la Jordanne
Canyoning dans les gorges de la Jordanne
Vallée du Mars

En partant du flanc ouest du Puy Mary, la vallée du Mars est encaissée et densément boisée. À partir des Gorges de Saint-Vincent-de-Salers, elle s’élargit pour prendre un profil de vallée en auge. Adouci, le relief laisse ainsi s’installer un bocage que l’on retrouvera dans l’ensemble des vallées du Massif du Puy Mary.

Vue aérienne sur la vallée du Mars et le Falgoux
Vue aérienne sur la vallée du Mars

Altitude : 813m-1780m
Habitants : 120 habitants
Gentilé : Fougouniers, Fougounières
Superficie : 30,59 km²
Monts du Cantal : Puy de la Tourte, Puy Mary, Roc d’Hozières, Roc des ombres, Roche Taillade, Suc de la Blatte, Suc Gros ou le Peylat
Patrimoine :

Site internet de la mairie

Vue sur la village du Falgoux sur le Grand Site de France Puy Mary - Volcan du Cantal
Village du Falgoux

Altitude : 575m-1264m
Habitants : 66 habitants
Superficie : 18,87 km²
Patrimoine :

  • Église Saint-Vincent du XIIIᵉ siècle
  • Château de la Borie du XVᵉ siècle
  • Château de Chanterelle du XVIIᵉ siècle
  • Pont Henri IV du XVᵉ siècle
  • Vestiges de Cotteughes, classés Monument Historique en 1924. Les « cases » de Cotteughes sont des structures en pierres sèches correspondant à des maisons semi-enterrées. Elles ont résisté aux outrages du temps. Connues des habitants, elles ont fait l’objet de légendes et d’interprétations diverses. Tantôt ruines gauloises, tantôt village médiéval, il a fallu attendre 1990 pour que des études archéologiques sérieuses permettent d’appréhender la nature de ces vestiges. Ce sont les restes d’un village occupé au moins depuis l’an 1000 et abandonné à la fin du XIVᵉ siècle.
Vue sur Saint-Vincent-de-Salers
Vue sur Saint-Vincent-de-Salers

Altitude : 710m-1510m
Habitants : 71 habitants
Superficie : 17,51 km²
Patrimoine : Moulin de la Fanchette

Vue sur la vallée du Mars depuis le Vaulmier
Vue sur la vallée du Mars depuis le Vaulmier
Vallée de la Petite Rhue

Les géographes désignent sous le nom de Petite Rhue, la rivière de la vallée de Cheylade qui reçoit la Véronne et se jette dans la Grande Rhue.
Un pincement du relief situé à la hauteur des ruines du château d’Apchon marque la scission au sein de la vallée qui, boisée et encaissée en aval, s’élargit, se radoucit pour laisser le bocage s’installer et remplacer la forêt dans sa partie amont.

Vue sur la vallée de la Petite Rhue
Vue sur la vallée de la Petite Rhue

Altitude : 914m-1490m
Habitants : 225 habitants
Gentilé : Cheyladais, Cheyladaises
Superficie : 32,81 km²
Monts du Cantal : Plateau du Limon
Patrimoine :

  • Église Saint-Léger du XIIᵉ siècle, classée monument historique en 1963. L’église est dotée d’un plafond à caissons de bois composé de 1 360 carrés peints avec des motifs polychromes.
  • Lac des cascades
  • Les Quiroux, sentier sur le plateau du Limon, menant de Dienne à Cheylade. Le sentier suit un chemin parsemé de 181 pierres de basalte dressées tous les vingt mètres pour éviter de se perdre par mauvais temps et dont l’origine remonterait au Moyen Âge ou bien aux Celtes.

Site internet de la mairie

Plafond à caissons de bois de l'église Saint-Léger de Cheylade
Plafond à caissons de bois de l'église Saint-Léger de Cheylade

Altitude : 994m-1780m
Habitants : 181 habitants
Superficie : 28,07 km²
Monts du Cantal : Puy de la Tourte, Puy de Niermont, Puy Mary, Suc de la Blatte, Suc Gros ou le Peylat
Patrimoine :

Site internet de la mairie

Vue sur la vallée de la petite rhue et Le Claux
Vue sur Le Claux
COMMUNES

Accès / Webcam

Webcam
Routes d’accès ouvertes
Sens circulation camping-cars

Juin, 2021

X
X